03/05/2007

BORSALINO and Co - 1939

Voiçi une petite pièce de collection assez rare à trouver dans cet état (quasiment neuf), livré avec sa boite d'origine et son carton de protection ...datant de 1939 et bien connu sous le nom de "BORSALINO" ...

P5030026_2

 

P5030023_2

 

P5030022_2

 

P5030013_2

 

P5030014_2

 

P5030020_2

 

P5030017_2

 

D’après le petit livre vert, le borsalino s’écrit sans majuscule, comme un nom commun.

Giuseppe_Borsalino

 

Le nom de ‘borsalino’ provient en fait de Giuseppe Borsalino, un chapelier italien qui a fondé sa chapellerie en 1857 à Alessandria, près de Milan. Borsalino confectionnait ses chapeaux avec la peau du dos des lapins du Piémont. D’Inde, il importait de la colle de caoutchouc afin de donner à ses chapeaux leur élasticité caractéristique. Dès leur lancement, ces chapeaux à bande noire remportèrent un énorme succès. A leur apogée, en 1913, la chapellerie transalpine en produisait deux millions, commercialisés aux quatre coins du monde. La fabrique occupait alors trois mille travailleurs et réalisait 2.700 modèles différents. La demande s’est ensuite éteinte lentement.

Le modèle connut une renaissance lorsqu’en 1969, Jacques Deray réalisa le film Borsalino, dans lequel Alain Delon et Jean-Paul Belmondo tenaient le haut de l’affiche.

 

borsa2

 

borsa1

 

.....Chapeau !!

BORSALINO and Co - 1939

Voiçi une petite pièce de collection assez rare à trouver dans cet état (quasiment neuf), livré avec sa boite d'origine et son carton de protection ...datant de 1939 et bien connu sous le nom de "BORSALINO" ...

P5030026_2

 

P5030023_2

 

P5030022_2

 

P5030013_2

 

P5030014_2

 

P5030020_2

 

P5030017_2

 

D’après le petit livre vert, le borsalino s’écrit sans majuscule, comme un nom commun.

Giuseppe_Borsalino

 

Le nom de ‘borsalino’ provient en fait de Giuseppe Borsalino, un chapelier italien qui a fondé sa chapellerie en 1857 à Alessandria, près de Milan. Borsalino confectionnait ses chapeaux avec la peau du dos des lapins du Piémont. D’Inde, il importait de la colle de caoutchouc afin de donner à ses chapeaux leur élasticité caractéristique. Dès leur lancement, ces chapeaux à bande noire remportèrent un énorme succès. A leur apogée, en 1913, la chapellerie transalpine en produisait deux millions, commercialisés aux quatre coins du monde. La fabrique occupait alors trois mille travailleurs et réalisait 2.700 modèles différents. La demande s’est ensuite éteinte lentement.

Le modèle connut une renaissance lorsqu’en 1969, Jacques Deray réalisa le film Borsalino, dans lequel Alain Delon et Jean-Paul Belmondo tenaient le haut de l’affiche.

 

borsa2

 

borsa1

 

.....Chapeau !!